Une histoire de plus de 150 ans

La fondation

La Société d’Horticulture et d’Histoire Naturelle de l’Hérault a déjà une longue histoire :
Elle a été créée sous le nom de « Société d’Horticulture et de Botanique du Département de l’Hérault » par 8 membres fondateurs :

o    J. BONNET, docteur en médecine

o    Emile DOUMET, député au corps législatif, maire de Cette, membre du Conseil régional

o    Napoléon DOUMET-ADANSON, botaniste, fils d’Emile Doumet

o    M. HORTOLES, pépiniériste

o    M. LOUBET, fleuriste

o    Charles MARTINS, professeur à la Faculté de médecine de Montpellier

o    Jules Emile PLANCHON, directeur de l’Ecole de pharmacie de Montpellier

o    Félix SAHUT, horticulteur

 

Le 7 août 1860, le Maître des requêtes, Préfet de l’Hérault, M Gavini, autorise la création de la société qui, n’ayant pas d’adresse, tient ses réunions à la Préfecture.

Le 15 décembre 1868, au cours d’une séance présidée par J.E. Planchon, la dénomination de « Société d’Horticulture et d’Histoire Naturelle de l’Hérault » est adoptée.

Déclarée dans le cadre de la loi de 1901, le 19 novembre 1903 (J.O. du 19. 01. 1904), la SHHNH a été reconnue d’utilité publique en 1933 (J.O. du 17. 06. 1933).

Au cours de cette longue histoire, les hommes, les statuts, les structures ont évolué mais, à toutes les époques, la même volonté de partage entre professionnels, enseignants, et amateurs (plus ou moins passionnés et éclairés) a été pérennisée. Des noms de présidents et d’autres membres moins en vue ont laissé des traces indélébiles dans l’histoire locale voire nationale comme Bazille, Doumet (père et fils), Flahault, Lichtenstein, Lunaret, Planchon (père et fils), Sahut, et bien d’autres qui auront aussi leur place sur ce site.

Trois guerres, qui jalonnent le parcours de l’association, ont laissé à chaque fois des traces difficiles à surmonter, parfois ineffaçables ; après 1920 néanmoins, l’ère des « jardins d’essais » a marqué un âge d’or avec plus de 1400 membres et des distributions considérables de plantes (15000 fruitiers et 1000 000 de plants maraichers par exemple). La 2ème guerre mondiale et l’urbanisation ont interrompu cette période faste et a entraîné une profonde métamorphose. La cession du « jardin de la poudrière » a cédé la place à la résidence « Parc à ballons » et a permis l’implantation de l’association sur place dans un local qui demeure sa base opérationnelle.

Les Annales de la SHHNH, éditée depuis 1860 est toujours la principale publication de l’association et un lien entre ses membres,  bien qu’une réflexion permanente conduise à rechercher d’autres modes de communication, peut-être plus actuels.

Ce site restructuré est l’occasion de faire une place plus grande à l’histoire de la SHHNH et, à travers elle, à certains aspects de l’histoire locale. Bien que les archives de l’association soient riches de documents, nous sollicitons à cette occasion toutes les personnes qui détiendraient des éléments spécifiques tels que photographies, médailles, diplômes, pour porter ces témoignages à notre connaissance. Ils en sont vivement remerciés à l’avance.

150 ans de présidence

En cent cinquante ans, la SHHNH a connu 23 présidents très différents par leur origine, leur formation et leur parcours professionnel, mais tous animés du même esprit d’ouverture qui avait été affirmé lors de la création de l’association. La durée de leur(s) mandat(s) a été très variable, de 3 mois pour J. E. Planchon (décédé prématurément) à 21 ans pour P. F. Lhérault. Dix autres présidents ont cumulé 5 ans ou plus de présidence : Napoléon Doumet-Adanson (19 ans), Hervé Harant (17 ans), Jean Aymard (12 ans), Emile Doumet (1er président, 10 ans), Gustave Massol (9 ans), Félix Sahut, Géo Coste, R. de Charrin (7 ans), G. Kunholtz-Lordat (6 ans), L. Planchon, Dr Pourquier (5 ans).

Parmi ces présidents, certains sont des personnalités très connues pour leurs travaux décisifs ou leur rôle essentiel dans les institutions locales ou nationales, comme E. Doumet, J. E. Planchon, F. Sahut, L. Ravaz, Ch. Flahault, H. Harant, pour ne citer que les plus en vue. D’autres, moins ou peu connus, y ont été conduits, au 19ème siècle ou dans la première partie du 20ème, par leur passion pour l’horticulture, comme J. Aymard, horticulteur de très grand renom, ou L. Mandon, R. de Charrin , propriétaires terriens, ou des militaires aux jardins réputés comme les commandant Guéry et Barthélémy. D’autres encore y ont été conduits par leur dévouement à l’association, leurs compétences d’administrateur, souvent dans des périodes de transition. Car il y en a eu des périodes de transition :

– avec les 3 guerres qu’a traversées la SHHNH
– avec l’évolution au fil des années de l’horticulture pure (avec notamment la période faste de 1920 à 1930 des jardins d’essais de Montpellier et Bédarieux) vers une vision plus naturaliste, avec la création de sections spécifiques
– avec des évolutions brutales (disparition des jardins, urbanisation du site montpelliérain. Les présidents contemporains se sont efforcé de faire évoluer la SHHNH en l’inscrivant dans son époque, en la dotant de moyens techniques modernes, en maintenant et développant son fond documentaire, dans un esprit de partage et de transmission des connaissances.

paul_hamelin

Paul Hamelin

Les présidents disparus que nous avons mis en lumière, n’ont pu contribuer au renom de l’association que grâce au dévouement et au travail considérable réalisé par des membres du Conseil, à des positions diverses. Les trésoriers et secrétaires généraux qui se sont succédé ont représenté et représentent encore une force vive sur laquelle repose l’efficacité et la continuité. On ne peut les citer tous, mais un nom est exemplaire, celui de Paul Hamelin (1871 – 1953), tour à tour trésorier, secrétaire, secrétaire général et trésorier durant plus de 50 ans,sans jamais rechercher une position plus en vue ou plus valorisante. Il organisa personnellement de nombreux concours, expositions ou excursions. Avec le président Massol, Il rédigea un épisode de l’histoire de la SHHNH pour les 75 ans de l’association. Il peut figurer ici puisque, peu avant son décès, lui fût décerné le titre de président honoraire.
Claude Lafille

Vous trouverez ici     la liste_présidents

et les monographies_présidents