Sites « spécialisés » (monothématiques)

Bulletin trimestriel de la société mycologique de France : 65 années disponibles sur Gallica. Possibilité de téléchargement.

Journal « open access » de biologie fongique. Soumission ou lecture d’articles. Accès au journal officiel de la Mycological Society of China. En anglais.

Un site entièrement consacré aux bolets : monographies avec photos, liens, phylogénie, téléchargements, etc.

Mycolim free : outils gratuits en téléchargement pour naturalistes et mycologues.

Techniques de l’ingénieur: production d’arômes naturels par des champignons filamenteux. Accès gratuit à l’introduction et à un extrait de l’article.

Origine du nom de l’Amanita ceciliae : Cecilia était bien l’épouse de Miles Joseph Berkeley. Biographie complète de celui-ci. En anglais.

Sur les cultures mycéliennes de truffes : article open access, publié chez Springer, avec Daniel Mousain comme co-auteur : les cultures mycéliennes de truffes noires Tuber melanosporum et Tuber brumale font apparaître la présence de bactéries du genre Rhodopseudomonas en tant que partenaires obligatoires. En anglais.

Une « revisite » du genre Amanita en anglais.

Ascofrance : un site exclusivement consacré aux ascomycètes avec une base de données de plus de 4 000 enregistrements. Téléchargement  de 120 pages de clés monographiques en anglais sur les Xylaria européennes. Possibilité de s’inscrire et de participer au forum.

Ascomycete.org est une autre association consacrée aux ascomycètes : « Ascomycete.org est une association française régie par la loi de 1901, organisme à but non lucratif. Elle a pour objet l’étude scientifique des champignons appartenant au groupe des Ascomycètes, la diffusion des connaissances mycologiques et écologiques concernant la diversité propre à ce groupe et la promotion de toute activité permettant cette diffusion auprès de toute personne physique ou morale… ». Basée à Lyon, cette association publie une revue électronique à destination exclusive de ses membres, mais certains articles sont en « open access ».

Piximètre : un logiciel de métrologie permettant une mesure d’objets sur image à partir d’un échantillon représentatif : « En mycologie par exemple, cette formule permet de mieux répondre à la question : les dimensions des spores de ce champignon sont-elles compatibles avec celles de telle espèce envisagée ? ».

Myco Foam & Myco Board : du mycelium pour remplacer le plastique. Un autre lien sur Sciences et Avenir et utilisation de cette technique aux États-Unis. notamment par DELL. C’est l’entreprise New-yorkaise ECOVATIVE qui est pionnière en ce domaine.

RETOUR au sommaire des liens de mycologie