Sortie du 04 octobre 2017, Barrage de la Rouvière, Logrian/Florian et la châtaigneraie, Chamborigaud.

Pour cette dernière sortie de la saison, deux sites ont été visités. Le premier, situé en bordure du barrage de retenue, asséché, de la Rouvière, nous a offert une collection de plantes encore verdoyantes et intéressantes, avec, parfois, des taxons peu fréquents (Liste). Le second a été consacré à la visite d’une châtaigneraie cévenole.  Nos hôtes nous ont permis d’observer le châtaignier Castanea sativa (Fagacées), espèce très commune, notamment en Cévennes, avec plusieurs de ses variétés (Pellegrine, Figarette, M15, etc.) Voir le tableau des variétés. Ils ont aussi évoqué les contraintes de l’entretien du verger et son potentiel de rénovation. L’observation méticuleuse de nos botanistes a également permis de reconnaître des taxons, souvent un peu secs,  spécifiques des terrain acides (Liste). Grand merci encore à nos hôtes, à Michèle A. et Jean-Marie C., Frédéric A., et aux photographes Marie-Thérèse G., Jean-Marie E, et Gérard D. Toutes les miniatures des photos sont cliquables.

Emile Duhoux

Photos de Marie-Thé Goupil 

Photos de Gérard Doizy

Les deux espèces de Véronique ont été prises au même grossissement, on peut donc voir les différences de taille des corolles et des fruits.

La châtaigne a été disséquée, la peau extérieure brune, enlevée. Vous pouvez noter la présence d’ ovules avortés (normalement 11) au sommet de la châtaigne.
L’ovaire de la fleur est constitué de 6 loges carpellaires qui contiennent chacune 2 ovules. Un seul ovule est fécondé et se transforme en graine (la châtaigne), les 11 autres, non fécondés, avortent.

Photos de Jean-Marie Eschbach

Laisser un commentaire