Derniers Articles

Sortie mycologique du 20 novembre 2016 à Vendargues

Compte rendu de cette sortie mycologique à Vendargues

Publié le: 20/11/2016 | Commentaires: 0

L’autofécondation et l’incompatibilité des croisements chez les plantes, les manifestations chez l’olivier

 

Fleurs d'olivier - Crédit photo : André Bervillé

Fleurs d’olivier – Crédit photo : André Bervillé

Catherine Breton
ISEM – (UM-CNRS, UMR5554, IRD UMR226), <e-mail protégé ; veuillez activer JavaScript>

André Bervillé
INRA UMR 1097 DIAPC, <e-mail protégé ; veuillez activer JavaScript>

voir sur le site la-maitrise-de-la-pollinisation-chez-lolivier et autres détaills.

Les références bibliographiques peuvent être envoyées sur demande.

 

Pourquoi ce texte

 

Il s’agit ici d’apporter, des informations rationnelles et incontestables sur lautofécondation et l’incompatibilité des croisements chez les plantes, afin que le lecteur puisse se faire sa propre opinion sur un sujet dont les sources d’information sont très spécialisées et le plus souvent en anglais. Toutefois, il ne s’agit pas d’un article construit, comme s’il était scientifique, mais de rendre compréhensible, et donc le lecteur qui voudra disposer de la source d’information originale pourra nous la demander par courriel.
Les bases des mécanismes de la reproduction des plantes ne sont enseignées que de façon très partielle aussi bien dans l’enseignement secondaire que supérieur. C’est un aspect presque totalement délaissé au profit d’aspects beaucoup plus techniques comme la nutrition minérale, l’architecture, les maladies et ravageurs, … dont il ne s’agit aucunement de contester l’importance, mais si on veut que la production en fruits et graines soit à la hauteur des investissements, il faut savoir aussi comment les plantes produisent des fruits et des graines. Notamment chez l’olivier, dont le système de reproduction, tout à fait particulier par rapport aux autres espèces fruitières, conduit à ce que actuellement, la plupart des vergers sont en sous production chronique par manque de polliniseurs.
Le lecteur doit comprendre pourquoi.

(suite…)

Publié le: 18/11/2016 | Commentaires: 0

Animation naturaliste au Parc Clemenceau

Le 2 novembre 2016 après-midi, L’association Pave a reçu la SHHNH au Parc Clemenceau pour une animation naturaliste portant sur les plantes, les champignons et les insectes.

Visite guidée des arbres et autres végétaux. Voici le relevé des plantes observées

(suite…)

Publié le: 16/11/2016 | Commentaires: 0

Sortie mycologique du 13 novembre 2016 aux Aresquiers

Voici le compte rendu de la sortie mycologique

Publié le: 13/11/2016 | Commentaires: 0

Sortie botanique du 2 novembre 2016 dans la forêt de l’Escandorgue

La dernière balade de la saison était superbe grâce à cet après-midi ensoleillée avec les couleurs automnales des feuilles des arbres.

Voici la carte pour localiser notre balade,
Le relevé des plantes

et l’album photo :

(suite…)

Publié le: 06/11/2016 | Commentaires: 0

Sortie mycologique du 6 novembre 2016 à Grammont

Voici le compte rendu de cette sortie mycologique.

Publié le: 06/11/2016 | Commentaires: 0

Sortie botanique du 19 octobre 2016 aux Cabanes du Salaison, Maugio

Vous trouverez dans ce compte-rendu de sortie, deux photomontages,
le relevé des plantes rencontrées
et la carte de la sortie aux Cabanes du Salaison.

(suite…)

Publié le: 23/10/2016 | Commentaires: 0

Sortie botanique du 9 octobre 2016 : bordure de l’étang de Thau et littoral de Portiragnes

Voici, en PDF, le compte-rendu de cette sortie botanique du 9 octobre, conduite par Frédéric Andrieu.

Publié le: 18/10/2016 | Commentaires: 0

Sortie botanique du 5 octobre 2016 au Grau-du Roi

Cette sortie a été animée par Jean Marie Coste.
Vous trouverez dans ce compte-rendu le relevé des plantes rencontrées , un photomontage et la carte du Grau-du-Roi.

(suite…)

Publié le: 08/10/2016 | Commentaires: 0

La couleur des sporées de russule

L’observation de la couleur de la sporée est nécessaire pour identifier correctement une Russule,  car c’est un genre qui comprend plusieurs centaines d’espèces.

sporees3

 

De gauche à droite, des sporées de Russula cyanoxantha, torulosa et décipiens, rassemblées sur une lame de verre.

 

La méthode traditionnelle consiste à comparer la sporée avec un nuancier imprimé, par exemple le nuancier original du livre de Henri Romagnési, reproduit ci dessous. Malheureusement ce livre est rare et épuisé.

echelle-romagnesi

 

Échelle de Romagnési, comprenant 14 tons entre le blanc et le jaune, mais seuls 10 tons sont représentés dans le livre.

 

Pour permettre une estimation plus commode du ton des sporées de russules fraiches, sans nuancier papier, nous décrivons une méthode utilisant un appareil photo numérique (en mode RAW) et un logiciel spécifique.

Trois documents se rapportent à cette mesure :

– Version résumée https://s2hnh.org/wp-content/uploads/2016/10/La-couleur-des-sporées-2016-7reduit.pdf

– Version complète https://s2hnh.org/wp-content/uploads/2016/10/La-couleur-des-sporées-2016-7.pdf

– Logiciel Ocre à télécharger : présentation et téléchargement

 

Publié le: 06/10/2016 | Commentaires: 0